Lafuma développe et fabrique les produits nécessaires à la découverte de la nature, aux activités sportives et de loisirs dans un souci constant de respect de l’environnement. Au travers de ses produits mais aussi de son organisation, Lafuma s’engage depuis plus de 15 ans dans une démarche de qualité pour des activités respectueuses des hommes et de l’environnement. En 1999, Lafuma choisit le WWF comme partenaire pour l’appuyer et renforcer sa politique de Développement Durable.

D’un partenariat produit à un partenariat stratégique
Le partenariat Lafuma – WWF est d’abord signé autour de la promotion et diffusion de produits partage : une gamme de sacs scolaires et bagagerie éco-conçues aux couleurs du panda dont une partie du prix est reversée au WWF. Rapidement, les réflexions autour de ces produits partage se propagent à l’ensemble des gammes de produits de Lafuma et à la stratégie de l’entreprise. Un comité de pilotage est organisé tous les deux mois, composés de membres du WWF et de représentants de tous les départements de Lafuma, pour animer six groupes de travail : production, logistique, conception produits, ressources humaines, force de vente et communication. Au-delà du travail d’éco-conception, la démarche développement durable se généralise progressivement à toute l’entreprise : rénovation de l’atelier peinture, mise en place d’une navette pour les salariés, ouverture d’un éco-resto, réflexion énergétique…

L’éco conception des produits
Après la première chaussure de randonnée éco-conçue, Lafuma lance le premier sac à dos de randonnée éco-conçu: l’ECO 40. Avec 2 fois moins d’impacts sur l’environnement, ce sac à dos pour la randonnée est léger et performant. Lafuma a développé une nouvelle matière qui apporte les mêmes avantages que l’association polyester/polyamide mais avec nettement moins d’impact sur l’environnement. Mélange de chanvre naturel (65%) et de polyester recyclé (35%), cette nouvelle matière est imperméable grâce à une enduction sans métaux lourds. Lors de l’étape de teinture, seule la fibre de chanvre est colorisée ce qui permet d’économiser 35% de solution chimique de teinture. Toute la conception de l’ECO 40 est pensée dans une démarche d ’éco-design. Ses formes sont épurées pour simplifier sa confection et limiter ses besoins en matières. Les boucles métalliques, plus solides et durables, ne contiennent pas de matières synthétiques. Cette innovation a déjà été primée 2 fois : prix « Eco-Responsabilité » ISPO Awards SPORT & STYLE 2008 et l’Observeur du Design 2007 organisé par l’APCI (Agence pour la Promotion et la Création Industrielle) avec la mention spéciale de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). Sans oublier la nomination pour le Prix Entreprise et Environnement du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable. Par ailleurs, le sac ECO 40 est présenté jusqu’en août 2007 à l ’exposition « Changer d’Ere » de la Cité des Sciences à Paris.

Mobilisation des salariés
Pour mieux impliquer chacun dans sa démarche de Développement Durable, Lafuma organise chaque année « une journée environnement » pour l’ensemble de ses salariés. L’occasion pour chacun d’échanger sur les enjeux de la protection de la planète. Cette année, les salariés ont pu assister à la projection d’un film sur la disparition des tigres suivi d’un débat animé par un expert du WWF.

action Lafuma

Pour en savoir plus sur les missions du WWF cliquer ici

 
Le contexte

• Tous les produits de consommation ont un impact sur l’environnement. Tout produit a besoin de matière et d’énergie pour être fabriqué, doit être emballé et transporté et deviendra un jour un déchet.
• Les différents éléments qui composent un jean sont transportés sur 65000 km avant d’être assemblés. Ils ont donc fait plus d’une fois et demi le tour de la Terre.
• La production d’1kg de coton nécessite 7000 à 29000 litres d’eau alors qu’1kg de blé requiert 900 litres.

Le WWF en action

Le WWF soutient le développement du coton biologique pour préserver les milieux naturels et les populations locales qui en dépendent (la culture intensive du coton est très gourmande en eau et pesticides). Le WWF travaille avec l’ensemble des parties prenantes pour définir et promouvoir de meilleures pratiques de gestion pour cette culture extrêmement polluante.

Plus d’informations :
Julie BLONDET : Responsable Communication jblondet@lafuma.fr

Laurent NOCA, Responsable Développement Durable. lnoca@lafuma.fr

www.lafuma.com

Partenaire depuis 1998





















 

© 2005 WWF, All rights reserved